Rechercher
  • Justine BEAUDOIN

L'alimentation : un nouvel enjeu de développement durable

Pourquoi l’alimentation est un nouvel enjeu du développement durable ? Comment l’alimentation durable peut avoir un impact sur notre avenir ?


#DEVELOPPEMENTDURABLE #ALIMENTATIONDURABLE #DURABILITE


Parfois de petits gestes peuvent avoir des conséquences immenses comme l’illustre la célèbre expression « c’est l’effet papillon » du scientifique Edward Lorenz.


Parfois, de petits gestes peuvent avoir des conséquences immenses. La célèbre métaphore du scientifique Edward Lorenz, « l’effet papillon », illustre bien ce propos. Cette expression est applicable à bien des domaines mais elle prend tout son sens dans la sphère du développement durable. L’article suivant propose des points de réflexions autour de la problématique : « Comment répondre aux besoins alimentaires du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre au développement des leurs ? »


Quels sont les enjeux de l’alimentation ?

La population mondiale augmente : 10 milliards d’habitants sur Terre sont attendus pour 2050, contre 7,8 milliards actuellement) et elle s’enrichit avec une (augmentation du PIB mondial de 3,8% en 2017), ce qui n’est pas sans impact sur l’agriculture et l’alimentation.





L’alimentation est le point central de nos modes de vie : indispensable à la survie, elle joue également un rôle important dans l’appropriation culturelle mais également dans l’économie de l’ensemble des pays. Les enjeux alimentaires d’aujourd’hui et de demain reposent sur les trois piliers du développement durable (social, environnemental et économique) et visent à créer ou optimiser une alimentation viable, vivable et équitable pour tous [1].


Qu’est-ce qu’une alimentation durable ?

Une alimentation durable peut-être caractérisée de diverses façons.

On peut définir un système alimentaire durable comme un système englobant les questions de la sécurité de l’approvisionnement alimentaire, de la santé, de la sécurité, de l’accessibilité, de la quantité et de la qualité. Il assure également une industrie alimentaire forte en termes d’emplois et de croissance, tout en prenant en compte l’environnement [2].


Alimentation traditionnelle vs. alimentation durable

Deux modes d’alimentation s’opposent actuellement : d’une part une alimentation traditionnelle reposant sur un système intensif et d’autre part une alimentation durable reposant sur les piliers du développement durable.



Alors que l’alimentation traditionnelle vise à optimiser au maximum la productivité agricole et industrielle en s’appuyant exclusivement sur le pilier économique, l’alimentation durable vise, quant à elle, à développer les piliers sociaux et environnementaux au-delà du pilier économique.


Comment les industriels peuvent-ils participer à ce développement durable ?

L’objectif actuel des industries agroalimentaires (IAA) est de nourrir le monde en préservant l’environnement. Pour les IAA, il est donc important d'inclure les notions de durabilité dès la conception de leurs projets [2].


Le rôle des industriels dans l’alimentation durable est majeur. Ils peuvent intervenir grâce à différents leviers, en :

  • Militant pour des modes de production agricole plus respectueux de l’environnement. L’agroécologie est une façon de concevoir des systèmes de production visant à diminuer les pressions sur l’environnement, comme réduire les émissions de gaz à effet de serre ou limiter le recours aux produits phytosanitaire, et à préserver les ressources naturelles. Ce mode de production agricole englobe par exemple l’amélioration de la fertilisation, la préservation des sols, la limitation de l’usage de pesticides, la réduction de consommation d’eau bleue, l’introduction de légumineuses et enfin l’encouragement vers l’agriculture biologique lorsque cela est possible [3].

  • Privilégiant des circuits d’approvisionnement et de distribution courts.

  • Luttant contre le gaspillage industriel et en optimisant les procédés de fabrication et la logistique.

  • Encourageant la responsabilité partagée. Cette responsabilité se partage entre les acteurs de la production, de la transformation, de l’emballage, du transport et les consommateurs.

  • En orientant le besoin du consommateur vers une alimentation durable. L’enjeu de cet aspect est d’améliorer ou de créer de nouveaux produits alimentaires permettant ainsi de nourrir mieux. L’objectif visé est de proposer aux consommateurs des produits de meilleures qualités, accessibles à tous et viables pour les IAA.

  • Incitant au recyclage et à la réduction du gaspillage alimentaire ménager.

Focus sur : l'Analyse de Cycle de Vie

Une entreprise qui s'engage dans une démarche de progrès et d'amélioration continue doit identifier là où les impacts sont les plus importants et là où elle aura la capacité d'agir.


De nombreux outils sont à disposition des entreprises pour analyser leurs performances environnementales ; l'Analyse du Cycle de Vie (ACV) est l'outil le plus performant en termes d'évaluation globale et multicritères des impacts environnementaux. Cette méthode standardisée permet d'évaluer et de mesurer les effets quantifiables des produits ou services sur l'environnement.


Selon les normes ISO 14040 : 2006 et ISO 14044 : 2006, l'ACV est une « compilation et évaluation des intrants, des extrants et des impacts environnementaux potentiels d'un système de produits au cours de son cycle de vie » [3].


L'ACV est utilisée pour :

  • Répondre aux exigences de certains règlements ou directives ;

  • Définir les politiques publiques ;

  • Faire des choix stratégiques ;

  • Faire des choix techniques dans le cadre d'un projet d'écoconception ;

  • Communiquer sur la base d'arguments environnementaux.


La réalisation d'études ACV est essentielle lors des projets de développement de produits. C'est un excellent outil de communication pour les entreprises, qui doit s'inscrire dans la politique interne de l'entreprise.

De nombreux logiciels permettant d’étudier les ACV des entreprises sont actuellement disponibles : Simapro, GaBi 4, Umberto, Regis…


Les engagements de C&DAC

C&DAC s’engage pour une alimentation saine et durable. Elle met à disposition son expertise afin d’accompagner et d’encourager les IAA à développer et à promouvoir une meilleure alimentation.


C&DAC, spécialiste de la recherche et développement, de l’innovation, de la formulation et de l’ingénierie alimentaire, vous accompagne et vous conseille pour une alimentation durable.


Pour plus de renseignements, contactez-nous :

C&DAC

2 avenue de la Forêt de Haye

54500 VANDOEUVRE LES NANCY

03 72 74 40 28

contact@cetdac.com

Suivez-nous : https://fr.linkedin.com/company/cetdac

REFERENCES BIBLIOGAPHIQUES

[1]

« Alimentation et environnement. Champs d’actions pour les professionnels », ADEME. https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/alimentation-et-environnement-champs-dactions-pour-les-professionnels.pdf (consulté le mai 28, 2021).

[2]

« Alimentation durable et gaspillage alimentaire », ADEME. https://www.ademe.fr/collectivites-secteur-public/integrer-lenvironnement-domaines-dintervention/alimentation-durable-gaspillage-alimentaire (consulté le mai 28, 2021).

[3]

« Sustainable Food - Environment - European Commission ». https://ec.europa.eu/environment/eussd/food.htm (consulté le mai 28, 2021).


Pour plus d’informations, vous pouvez également consulter :


ADEME.fr. « Alimentation et environnement. Champs d’actions pour les professionnels ». Consulté le 28 mai 2021. https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/alimentation-et-environnement-champs-dactions-pour-les-professionnels.pdf


Eco-conception.fr. « Analyse du Cycle de Vie ACV - Pôle Eco conception ». Consulté le 28 mai 2021. https://www.eco-conception.fr/static/analyse-du-cycle-de-vie-acv.html.


« Qu’est-ce que l’agroécologie ? ». Consulté le 28 mai 2021. https://agriculture.gouv.fr/quest-ce-que-lagroecologie.

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout